Je matte: Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D.

C’est avec une grande émotion que nous décernons aujourd’hui notre premier Trenties d’Argent à Marvel’s Agents of Supreme Headquarters, International Espionage, Law-Enforcement Division (S.H.I.E.L.D. pour les intimes) dans la catégorie des « Titres les plus longs du monde« , avec en tête l’indétrônable « Night of the Day of the Dawn of the Son of the Bride of the Return of the Revenge of the Terror of the Attack of the Evil, Mutan ».

Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D., c’est la série qui fait suite à Avengers, inspiré des BD de la maison d’édition Marvel Comics, rachetée par Disney et qui a crée la plupart des superhéros qu’on connait comme les X-Men, Hulk,…

Agents of S.H.I.E.L.D se déroule juste après la bataille finale de New York lors de laquelle Phil Coulson, le big boss des S.H.I.E.L.D., meurt, snif.
Mais, par la magie des technologies toujours plus développées (et par soucis d’audimat), il revient à la vie, youpi, et recrée une team de superhéros (avec mais aussi sans pouvoirs) pour sauver le monde et protéger les braves citoyens sans défense de ces nouveaux méchants ayant acquis des super-pouvoirs.
Des bagarres dans les airs, des sauts depuis un avion en feu, des explosions et autres prises de Kung-fu, une histoire d’amour, des blessures de jeunesse, des doutes, des trahisons,…Un mélange d’Alias, de Chuck, de Homeland et un poil de X Files, avec des Guest Super-star comme Samuel L Jackson ou encore Cobie Smulders (Robin de How I Met Your Mother). Bref, il ne manque rien pour une parfaite ambiance Blockbusters (If there’s something strange in you neighborhood, who you gonna call?), dernier né de Joss Whedon, le créateur de Buffy Contre les Vampires.

Clark Gregg

Côté personnages, on retrouve donc Phil Coulson, aka Clark Gregg, le papa-boss du groupe, protecteur envers son équipe et hyper engagé dans la bataille du bien contre le mal. Aussi solide soit-il, il reste assez marqué par sa résurrection récente et nous tape des petits coups de badi-badou de temps en temps. Coquinou à ses heures, on comprend assez rapidement qu’il a un passé chargé en émotion avec les femmes et qu’il a une belle collection d’ex et je n’exclue pas une petite histoire par-ci par-là dans les prochains épisodes.

 

brettOn a évidemment le-beau-gosse-mystérieux-et-sensible-mais-ultra-viril-et-gaulé-comme-un-dieux Grant, Brett Dalton. Un solitaire qui a roulé sa bosse et qui est super entraîné. On s’attend à voir très vite des Tumblr d’ado pré-pubères avec des photos de lui torse nu ou en train de faire du poney sur la plage (dites dès que vous en trouvez). En attendant, voici une vidéo où il raconte qu’être sexy c’est se sentir bien dans sa peau blabla et où il pause torse nu: c’est ici!

Melinda, Ming-Na Wen, c’est elle qui faut suivre pendant les scènes de baston. Ok, ils nous on bien monté ça dans les studios de prod pour nous faire croire qu elle arrive à sauter de 3 étages avec un café dans la main sans le renverser, mais on sent bien que c’est elle qui va débloquer plein de situations et qui va sauver toute l’équipe dès qu’elle en aura l’occasion. 

 

 

Photo Elizabeth Henstridge, Iain De Caestecker

Pour le côté moralisateur très Ricain, on retrouve les 2 laborantins. Parce que la physique et les maths ce sont des super-pouvoirs, que la science c’est cool et qu’il faut bien travailler à l’école les enfants si un jour vous voulez sauver le monde. Je comprends pas trop leur relation: couple? frère et soeur? cousins? Ils sont marrants et donne de la fraicheur à la série…mais ça met un peu mal à l’aise cette ambiguïté incestueuse. 

 

Couverture magazine Chloe BennetEt enfin, on découvre Skye, l’héroine. Geekette hackeuse sans aucun pouvoir qui rentre dans le S.H.I.E.L.D pour ses talents en informatique et qui doit prouver sa légitimité au reste de la team. On sent que tout est fait pour qu’on ai de l’affection pour Skye, petite fille perdue et solitaire, qui se bat pour faire partie des leurs, orpheline qui n’a pas d’ancre, pauvre petit oiseau tombé du nid. Bref, moi ça prend pas, je la sens pas, alors certes, je dois peut être confesser une pointe de jalousie à cause de ses cheveux toujours parfaitement coiffés, ses moues boudeuses et son humour qui fait que ça pourrait presque être ma copine (je déteste écrire ça) mais je vois surtout clair dans son jeu pour séduire Grant, en plein sous mon nez en plus! 

Sinon, niveau mode, c’est un peu tendax. Ok pour les nerds, ils ont droit aux bretelles, chemisettes et autres superpositions d’imprimés. Mais Grant? Grosses ceintures et Jean de cow-boy flirtant avec le pate d’eph’? Alors effectivement, quand on sauve le monde, on n’a pas le temps de faire du shopping, j’entends. Mais dans la mesure où c’est pas la vraie vie mais bien une série, je m’interroge beaucoup sur ces partis pris et ne comprends pas les messages des stylistes. Peut-être aurons-nous une explication dans les prochains épisodes.

7 épisodes seulement à date. Pour l’instant je n’arrive pas à m’attacher aux personnages bien que tout soit fait pour, de façon assez lourde d’ailleurs (musiques de fond intenses pendant les conversations, silences lourds et autres émotions sur-jouées). Comme tout Blockbuster, il va sans dire que chaque épisode offre son lot de clichés et peu de surprises. Cependant, les épisodes sont prenants, on apprécie les gros moyens mis en oeuvre pour nous envoyer du rêve et on ne se moque pas de nous quand il s’agit d’effets spéciaux. Ils arrivent à me scotcher pendant 45 minutes et me donner envie d’enchaîner sur l’épisode suivant.

Donc Marvel’s Agent of Shields, je matte, définitivement!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :